PLATEAU TECHNIQUE
D’ÉLECTRO-CONVULSIVO-THÉRAPIE (ECT)

Le recours aux E.C.T demeure indispensable dans certain nombre de situations pathologiques difficiles au premier rang desquels figurent les dépressions sévères ou résistantes. Des progrès technologiques, le développement des nouvelles procédures ont permis d'en améliorer la réalisation, d'en accroître la tolérance et d’affiner les indications conformément aux recommandations de la H.A.S.
Les bénéfices induits par l’Électro–Convulsivo-Thérapie sont indiscutables et ne pas en faire profiter les patients qui relèvent de cette indication consisterait à les pénaliser.
La recherche du bénéfice risque est systématiquement proposée dans le projet de soins. L’Électro–Convulsivo-Thérapie peut être considérée comme un traitement de première intention lorsqu’il existe un risque vital à court terme ou que l’état de santé du patient est incompatible avec l’utilisation d’une autre forme de thérapeutique efficace. L’accord du patient sera systématiquement recherché et formalisé conformément à la loi. Des documents informatifs complèteront l’information orale délivrée par le psychiatre traitant.

Modalités de réalisation de l’Électro–Convulsivo-Thérapie

Jeanne d’Arc Hôpital Privé Parisien possède une salle de réveil agréée par la DDASS et réalise environ 600 séances d’ECT par an. La salle de réveil est ouverte deux fois par semaine (les lundis et les jeudis).

Les différentes phases de réalisation des ECT sont les suivantes :

  • évaluation clinique, indication,
  • bilan pré anesthésique : biologique, cardiaque (ECG), pulmonaire (radiographie),
  • consultation pré anesthésique.

La consultation pré-anesthésique est réalisée au moins 48 heures avant la réalisation de l’acte, par l’anesthésiste qui prendra en charge les patients pour lesquels est prévue la réalisation d’ECT.
Le patient pour lequel a été prescrite une série d’ECT a reçu au préalable, de la part du praticien traitant, une fiche informative sur cet acte médical accompagnant l’information orale, il signe et remet à celui-ci, une fiche de consentement éclairé pour la réalisation de l’acte.
La consultation pré-anesthésique est transcrite sur une fiche spécifique qui répertorie tous les paramètres se rapportant aux séances d’ECT.
La salle de réveil est équipée de matériel nécessaire pour la réalisation de l’Électro–Convulsivo-Thérapie, qui comprend entre autres un MECTA-5000 M, un défibrillateur-cardioscope, un aspirateur trachéal, un matériel de ventilation OSIRIS, un poste fixe d’oxygène, les produits pharmacologiques nécessaires à l’anesthésie.
Une infirmière prend en charge la coordination des interventions et assure le planning des séances en relation avec le service de soins infirmiers.
Une deuxième infirmière diplômée d’état ou une aide-soignante assure la surveillance des patients après la séance d’ECT, avant le retour dans l’étage de résidence du patient.
L’activité de l’Électro–Convulsivo-Thérapie est réalisée avec les indications mentionnées lors de la conférence de consensus sur l’Electro–Convulsivo-Thérapie (1998, recommandations H.A.S.).

  • A
  • 3570
  • 110
  • 8
  • 120
  • 1
  • 1
  • Certification V2014
  • Heures d'ateliers
  • LITS
  • Médecins psychiatres
  • Patients adultes
  • Un plateau d'ECT
  • unité rTMS
55 Rue du Commandant René Mouchotte
94160 SAINT-MANDÉ
T. : 01 49 57 26 00