LES DIFFéRENTES PRISES EN CHARGE

Les prises en charge thérapeutiques

Jeanne d’Arc Hôpital Privé Parisien a pour vocation d’être un établissement de soins psychiatriques généraliste et polyvalent. Elle prend en charge les épisodes dépressifs, les troubles bipolaires, la pathologie schizophrénique, les conduites suicidaires et l’ensemble des troubles phobiques et anxieux.

Cet établissement s’appuie depuis plusieurs années sur le développement d’ateliers thérapeutiques et de médiation afin d’optimiser les soins offerts au patient, en s’intéressant à son expression et à son positionnement au sein du groupe : ateliers d’expression artistique, de danse-thérapie, d’art-thérapie, groupes d’affirmation de soi, groupes de paroles et de prise en charge sophrologique et atelier d’ergothérapie.

La prise en charge psychologique

Le rôle de la psychologue a été défini par la CME :

  • Proposer des entretiens individuels d’accompagnement aux patients de l’établissement. Ces entretiens ne peuvent intervenir que sur prescription médicale.
  • Développer les groupes d’Affirmation de Soi en complétant l’atelier théorique du psychiatre comportementaliste. Le groupe animé par la psychologue consiste en une mise en pratique de situations anxiogènes et s’adresse à certains profils de patients, chez lesquels il existe une perturbation des capacités relationnelles avec soi-même ou l’autre.
  • Animer un groupe de parole sur des thèmes ciblés, proposés aux patients. Les thèmes abordés de manière privilégiée concernent la liberté d’aller et venir au sein de l’établissement, la gestion des transgressions, les aspects relationnels soignants-soignés, les thérapeutiques prescrites.
  • Réaliser des tests psychologiques.

La prise en charge de la maladie alcoolique

Deux groupes de paroles sont organisés et animés par un psychiatre alcoologue de l’établissement et une infirmière diplômée d’état formée à l’alcoologie. Ces groupes dont l’accès est libre, constituent un moyen d’information, de prévention de rechute et permettent d’orienter ces patients à la sortie de la clinique (sensibilisation à la fréquentation d’un groupe de parole sur l’alcoolo-dépendance).

La prise en charge ergothérapique

La prise en charge ergothérapique est développée au sein de l’établissement depuis 1992. Elle concerne des patients pour lesquels une prescription a été établie par le psychiatre traitant.

L’ergothérapeute, dans le domaine de la santé mentale, a essentiellement à faire face à des problèmes d’ordre relationnel (rapport à l’autre, à soi-même, à son environnement). Par sa complémentarité, l’Ergothérapeute participe au travail de réassurance et d’Affirmation de Soi des patients au sein de la Clinique, dans l’objectif de l’amélioration des soins.

L’ergothérapeute propose un temps et un lieu d’expression au travers de la matière. En fonction de l’état émotionnel du patient, et de sa capacité à considérer l’autre, l’accompagnement en Ergothérapie s’organise en groupe ou en prise en charge individuelle. Cette orientation est discutée avec le patient, lors d’un entretien initial, avec l’ergothérapeute et réévaluée au fil de l’évolution du patient.

Au sein de la clinique, dans l’objectif d’apporter une médiation au soin, l’ergothérapeute va proposer un temps et un lieu d’expression au travers de la matière. Suivant l’état émotionnel du patient et de sa capacité à considérer l’autre, l’accompagnement en ergothérapie peut se faire en groupe et/ou en individuel. Cela est discuté avec le patient lors de l’entretien initial, avec le médecin et/ou l’équipe soignante. Les activités proposées peuvent être à dominante expressive (terre, peinture, écriture…) ou plus structurante (le collage, la soie, la mosaïque …).
Les suivis étant assez courts il va s’agir d’exploiter les capacités créatrices du patient, d’optimiser sa sortie et d’initier un travail d’élaboration plus approfondie à l’extérieur (psychothérapie …). La clinique accueille une grande diversité de patients. L’ergothérapeute doit donc adapter ces objectifs et son attitude thérapeutique en fonction des troubles présentés et de la personne.

Émilie ATTALES, ergothérapeute

La prise en charge sophrologique

Relaxation et Sophrologie

Une sophrologue intervient 2 jours par semaine par une prise en charge individuelle ou en groupe.

C’est à la fois une science et un ensemble de techniques douces destinées à mobiliser les capacités et ressources positives que chacun a en soi afin d’améliorer sa qualité de vie.

L’entraînement sophrologique vise à renforcer l’équilibre entre nos pensées, nos émotions et nos comportements.
Bien que précisément établies et notifiées, les techniques sophrologiques sont variées et permettent de ce fait, une adaptation satisfaisante à chacun.
La technique sophrologique met l’accent sur la prise de conscience des perceptions et sensations corporelles.
Le souci n’est pas de montrer ni de démontrer mais plutôt de faire sentir. C’est une conscience sensorielle, sensitive de l’être en dehors de toute interprétation.
Les exercices sont simples et ne demandent aucune adhésion particulière.

Annie M., Infirmière sophrologue


LES ATELIERS : DES MOYENS ADAPTÉS À CHAQUE PATIENT

L’atelier de danse-thérapie

Objectifs

En institution de soins psychiatriques, la danse-thérapeute a pour mission de favoriser l’autonomie et la réadaptation de la personne à son environnement familial et socioprofessionnel.

Ceci passe par la réalisation d’objectifs intermédiaires, spécifiques:

  • Affiner sa conscience corporelle
  • Libérer son expressivité et sa créativité
  • Entrer en relation avec l’autre
  • Retrouver l’estime de soi
  • Se réapproprier son corps
  • Mieux canaliser ses émotions, se détendre, se concentrer
  • Se sentir à nouveau acteur de son quotidien

Champs d’action

Unité psychocorporelle : stimulations sensorielles, schéma corporel et image du corps.

Trois séquences rythment l’atelier:

  • Mise en état : détente, éveil sensoriel et échauffement
  • Expérimentations ludiques, improvisations dansées autour du thème
  • Temps de parole et d’échanges sur le vécu de la séance »

Un thème ou des consignes sont proposées pour soutenir les explorations. Les mouvements créés par les patients sont libres et personnels. Cet atelier complète les acquis théoriques des groupes affirmation de soi.

Marie-Laure D., danse thérapeute

L'atelier d’art-thérapie et l'atelier d’expression artistique

Mis en place en décembre 2009, cet atelier permet de compléter les différentes activités proposées aux patients hospitalisés. Il se veut complémentaire de la prise en charge ergothérapique, favorise la créativité du patient, médiatisant la relation à l’objet, à l’écriture, à la création, à l’élaboration d’objet. Un travail sur les émotions y est associé. Un atelier d’expression artistique est organisé deux fois par semaine (mardi et jeudi). Il est destiné à favoriser et développer l’expression orale des patients.

Le groupe "Affirmation de Soi"

Le groupe "Affirmation de Soi" animé par un psychiatre comportementaliste, une fois par semaine, est complété par un groupe animé par la psychologue de l’établissement. Les deux groupes associent théorie et mise en pratique.

L’objectif de ces groupes est de réunir les patients afin de travailler à l’amélioration des différentes composantes psychologique et comportementale de la relation à l’Autre. Les principes reposent sur des techniques cognitivo-comportementales largement utilisées et validées dans ce type d’indications : évaluation clinique, description des mécanismes et mise en application pratique, jeu de rôle.

Ces groupes concernent essentiellement des patients présentant une anxiété sociale caractérisée, une inhibition relationnelle, un manque de confiance en soi, critères souvent retrouvés dans la population psychiatrique de l’établissement.

  • A
  • 3570
  • 110
  • 8
  • 120
  • 1
  • 1
  • Certification V2014
  • Heures d'ateliers
  • LITS
  • Médecins psychiatres
  • Patients adultes
  • Un plateau d'ECT
  • unité rTMS
55 Rue du Commandant René Mouchotte
94160 SAINT-MANDÉ
T. : 01 49 57 26 00